Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 04 février 2009

Chants polyphoniques mongoles

Vous souvenez-vous de La Belle au bois dormant, version Walt Disney? Vous rappelez-vous la scène où la princesse, se promenant dans la forêt, se met à chanter de sa voix si gracieuse, et qu'au refrain -poignante émotion- un choeur embarque en une effusion de "Je saurai t'aimer, je saurai t'aimeeeeeeeer!!!!"? Ben si vous voulez mon avis, c'est de la fausse représentation. Oui oui! Car dans le film, on entend le choeur, mais on ne voit que la princesse qui chante... Ô combien d'années de ma jeune vie ai-je perdues en essayant de chanter "double" comme elle!

Je n'ai su que bien plus tard qu'il existait effectivement des chants polyphoniques (diphoniques pour être plus précise), notamment dans la tradition mongole. Mais ça ne ressemble pas vraiment à un chant de belle princesse, ni même à une voix humaine à vrai dire, (on ne peut produire de mots avec cette technique vocale) c'est très particulier. Si d'un premier abord on peut être surpris et trouver ça peu mélodieux; accompagné d'une guimbarde, c'est très beau, et très méditatif. En voici un exemple:

J'aimerais bien avoir une description acoustique et articulatoire de ces chants pour le moins curieux. Je suis presque certaine que ça sort du trapèze vocalique standard! En fait, je serais curieuse d'avoir la même information concernant le chant en général, populaire, classique ou d'opéra.

Commentaires

On pourrait l'amener au Québec pour le temps de la chasse! Je suis convaincue qu'il attirera beaucoup d'orignaux et de....ouaouarons!

Écrit par : Cath | vendredi, 06 février 2009

Les commentaires sont fermés.