Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 janvier 2011

Une greffe exceptionnelle : du larynx

Onze ans après avoir subi une trachéotomie, une femme retrouve la voix, l'odorat et le goût grâce une greffe du larynx, de la glande thyroîde et d'une portion de trachée.

1276929.jpg

Si la patiente, Brenda Jensen, a de quoi célébrer, peu nombreux malheureusement sont les gens qui pourraient bénéficier, comme elle, d'une telle opération. En effet, pour la plupart des patients trachéotomisés ou laryngectomisés, la greffe n'est pas un traitement envisageable. Tout d'abord, les risques liés à une greffe et à la prise à vie de médicaments immunosuppresseurs (ou antirejets) sont très sérieux. On a donc généralement recours à une greffe seulement lorsque la vie du patient est en danger et qu'il s'agit de la seule solution possible pour le sauver. Dans le cas de Mme Jensen, c'est d'avoir déjà subi deux greffes qui la rendait admissible à ce traitement (une troisième greffe ne lui faisant pas courrir de risques supplémentaires). Ensuite, la majorité des trachéotomies et des laryngectomies sont pratiquées suite à un cancer. Or, la prise d'immunosuppresseurs augmente les risques de cancer.

Voir la nouvelle sur Sciences et Avenir.

19:52 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Juste une petite note pour vous parler d’un projet de recherche super tripant auquel je participe cet été. Jamais je n’aurais cru que la linguistique

Écrit par : thesis writing service | jeudi, 06 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.