Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 05 avril 2010

Génétique et langage

Le premier génome complet d’un oiseau chantant vient d’être séquencé. Il s’agit du génome du Diamant mandarin (Taeniopygia guttata… plus communément appelé Pinson).

 

L’intérêt d’une telle connaissance pour les sciences du langage? Eh bien, c’est que la faculté de chanter, surtout dans le cas de cet oiseau chez qui le chant, complexe, s’acquiert et n’est pas qu’instinctif, n’est probablement pas complètement étrangère à la faculté de parler. Ainsi, en comparant le génome du Diamant mandarin à celui d’autres oiseaux qui ne chantent pas, on peut espérer en arriver à identifier des gènes précis impliqués dans les mécanismes du chant. Ensuite, il sera possible de comparer ce matériel génétique à celui de l’humain, et de contribuer à cette discipline récente qu’est la biolinguistique.

10:41 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)