Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 30 juin 2010

Ornithophonétique

Juste une petite note pour vous parler d’un projet de recherche super tripant auquel je participe cet été. Jamais je n’aurais cru que la linguistique m’amènerait de pinèdes en pinèdes à travers le Québec, à enregistrer des oiseaux.

Eh oui! Il s’agit en fait de voir si on peut, à partir de leur chant, identifier les oiseaux. Et pas les espèces, mais bien les individus. Nous ne travaillons en fait que sur une seule espèce : la Paruline à gorge grise. Nous nous levons à 4 h du matin, et à 5 h, nous sommes sur le terrain. À la photo, vous devinez qu’il y a beaucoup de bibittes à cette heure dans le bois! Nous baguons aussi un maximum d’oiseaux afin que nous puissions retourner les enregistrer l’an prochain, et confirmer que leur chant est distinctif. Si ça fonctionne, nous aurons développé une nouvelle façon, beaucoup moins invasive que le baguage, et aussi plus simple (même pas besoin de voir l’oiseau) de suivre les populations de cette espèce, potentiellement menacée par la transformation de son habitat en bleuetière.

Pour plus de détails :

http://www.uqac.ca/uqactualite/categorie.php?date=2010042...

12:58 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)